Capture d’écran 2021-09-30 à 09

Je ne fais pas vraiment de revue lecture, mais là, je viens de finir La Perle et la Coquille de Nadia Hashimi et waouh quelle claque. Je suis ressortie de cette lecture extrêmement chamboulée. J'avoue ne pas avoir été happé par ce roman dès les premières pages, je venais de terminer un roman de fantasy complètement différent du coup, le passage de l'un à l'autre n'était pas évident. Puis au fil des pages, je n'arrivais plus à lâcher...

L'histoire se passe en Afghanistan, il y a deux récits en parallèle celui de Rahima petite fille de nos jours et celui de son ancêtre Shekiba un siècle plus tôt. La condition des femmes est très dure, on a l'impression qu'elles luttent dès leur naissance. Tout est de leur faute parce que ce sont des femmes, elles ont très peu accès à l'éducation, sont vendues échangées alors qu'elles sont encore dans l'enfance, elles doivent s'occuper de la maison et satisfaire leur mari, sont battues au moindre regard de travers, au final elles ont peu de perspectives et tout est un combat... J'ai pleuré leur perte d'enfants, les coups de trop reçus, leur peur de mourir, les soumissions. Malgré tout cet enfer, elles sont si fortes, elles trouvent le courage de continuer, de se protéger entre elles (pas toutes, les premières femmes des maris et les belles-mères sont parfois affreuses).

Il y a donc beaucoup de résilience dans cet ouvrage, ça fait cogiter sur le monde dans lequel nous vivons. Ça fait aussi terriblement écho à la situation actuelle en Afghanistan avec la prise de pouvoir des talibans, qui restreint toutes les libertés du pays et particulièrement celles des femmes. Elles sont privées d'éducation, dans l'obligation de se voiler et mariées de force. 

Je vous recommande vivement ce livre avec une mise en garde quand même certains passages sont assez durs.

📖 La Perle et la Coquille, de Nadia Hashimi